Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 11:02

 

   En Afrique, le boom de la téléphonie est devenu une source de croissance, de développement économique et social. Mais, faute de réseaux terrestres suffisants, c'est la technologie satellitaire ou hertzienne qui a prévalu, pour le téléphone comme pour l'Internet. Le projet New Drawn Satellite de la BAD (la Banque africaine de Développement) répond à cette forte demande en services de télécommunications en Afrique, visant à étendre les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile aux régions peu ou mal desservies, à connecter les entreprises et les zones rurales et à stimuler le développement socio-économique.


   L’exploitation commerciale commencera, en début d'année 2011, pour la fourniture de services de téléphonie mobile et de diffusion de télévision sur l'ensemble du continent africain. Pour la BAD, il s'agit de continuer à soutenir le développement des technologies de l'information sur le continent africain. La banque a déjà injecté 14,5 millions de dollars soit 11,3 millions d'euros dans le projet EASSy pour la construction et l’exploitation d’un câble sous-marin à fibre optique le long de la côte est de l’Afrique.



Partant de Durban en Afrique du Sud, ce câble sous-marin de télécommunications à bande large traversera l'océan Indien sur 9.900 kilomètres jusqu'à sa destination finale, Port Soudan. Le câble sous-marin d'Afrique de l'Est, EASSy en anglais, fournira, entre autres, des connexions Internet permettant de transmettre des informations à une vitesse jusqu'à 40 fois supérieure à celle des connexions par ligne téléphonique. Il connectera l'Afrique du Sud, le Mozambique, Madagascar, la Tanzanie, le Kenya, la Somalie, Djibouti et le Soudan. Treize autres pays limitrophes devraient en bénéficier : le Botswana, le Burundi, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Tchad, l'Ethiopie, le Lesotho, le Malawi, le Rwanda, le Swaziland, l'Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe. 

Du surf à grande vitesse et des images en haute définition sur le continent, une Afrique qui ne sera plus exclue de la révolution numérique mondiale.

                                                                                                                                                                       Source: RFI

Partager cet article

Repost 0
Published by BSTOURE - dans NEWS TIC
commenter cet article

commentaires