Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 19:15

A.    PARCOURS  DU  MALI  DANS  LES TIC

Le Mali a déployé l’un des plus grands plaidoyers politiques en faveur du développement des Nouvelles Technologies en Afrique.

Le Mali a participé à la première Conférence Internationale sur « l’Afrique et les Nouvelles Technologies    » organisée en octobre 1996 à Genève qu'il a coprésidé avec le Conseil d’Etat de la République et Canton de Genève.

Il a été aussi précurseur et l’organisateur d’autres grands évènements que furent la Conférence  Internationale de Bamako 2000 et la Conférence  Régionale Africaine préparatoire du Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI) qui a vu son élection à la tête du groupe africain et à la présidence du Comité Préparatoire de la première phase dudit Sommet qui s’est tenue en décembre 2003 à Genève.   

Par ailleurs, au cours de cette première phase du SMSI, le Mali a été à nouveau choisi pour représenter l’Afrique à l’exposition internationale ICT4D (TIC pour le Développement) qui a littéralement mis en exergue les potentialités de notre pays dans le domaine des TIC.

Dans le cadre de l’initiative « Société de l’Information en Afrique », (AISI), visant à mettre en place des Politiques et des Plans Nationaux d’Infrastructures Africaines de la Communication et de l’Information(NICI), initiative conduite par la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique(CEA) et à la demande du Ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies (MCNT), le Programme des Nations Unies pour le Développement(PNUD) et la CEA, ont fourni un Appui Technique et Financier pour conduire une étude générale sur les Technologies de l’Information et de la Communication(TIC) au Mali qui a abouti à l'élaboration des Documents de Politique Nationale  et du Plan Stratégique  National dans le domaine des TIC, adoptés par le Gouvernement en juin 2005.

La vision définie par les autorités est d’utiliser l’important potentiel des TIC pour atteindre rapidement les objectifs du Programme de Développement Economique et Social (PDES), prôné par le Chef de l’Etat, Programme qui tire sa substance du Cadre Stratégique de Croissance et de Réduction de la Pauvreté (CSRP, CSLP 2ème génération) et cela en parfaite harmonie avec les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).             
La stratégie de mise en œuvre retenue par le Gouvernement a consisté à définir des secteurs prioritaires  pour les court, moyen et long termes.

Conformément à cette stratégie, le Ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies a procédé à la mise en œuvre à travers l’Agence des Technologies de l’Information et de la Communication (AGETIC) des Documents de Politique Nationale et du Plan Stratégique National TIC dans les secteurs prioritaires suivants :

-  la Bonne Gouvernance et l’Intranet de l’Administration ;

-  la Popularisation de l’accès à Internet par la Connexion des Communes du Mali ;

-  l’Education et le Renforcement des Capacités.



B.  
CREATION ET MISSIONS DE L’AGETIC

Loi N° 05-002 /P-RM du 10 janvier 2005 portant création de l’AGETIC (avec le statut d’Etablissement Public à Caractère Scientifique et Technologique, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, conformément à la Loi de base 96-015 du 13 février   1996.) fixant et déterminant ses missions, ses organes d’Administration et de Gestion, son patrimoine et ses ressources.

-  Concevoir, développer et faire entretenir les infrastructures TIC des services publics, parapublics et des collectivités territoriales en entreprenant toute activité de recherche et de développement dans le domaine des TIC ;

-  Veiller à la mise en œuvre de la stratégie nationale  dans le domaine des TIC ;
-  
Elaborer le plan national pour la formation et le renforcement des capacités au sein des services publics et parapublics de l’Etat et des collectivités territoriales ;

Gérer le nom de domaine .ml ;

-  Participer à la mise en œuvre de l’accès universel et appuyer toutes les initiatives visant à l’appropriation des TIC par les couches les plus larges ;

Développer la coopération régionale, africaine et internationale dans le domaine des TIC.


D.    PROJETS

I. Bonne Gouvernance et Intranet de l'Administration

L’AGETIC a poursuivi la mise en œuvre du Projet Intranet de l’Administration qui vise à mettre en réseau  progressivement tous les Départements Ministériels et Services rattachés et leurs démembrements dans les régions en développant  des contenus et des applications sectoriels.
L’objectif global du Projet est d’assurer l’accès de l’Administration et des usagers aux TIC pour permettre la transparence et la circulation efficiente de l’information.
Le résultat attendu est de doter l’administration d’un out
il performant permettant :
-  
une communication plus efficace en temps réel (échange rapide de données et d’informations à travers un système de messagerie et d’espace collaboratif) ;

-  une accélération des prises de décision ;

-  un gain de productivité (réduction de temps, réduction des charges).



Réalisations :

Le Plan Opérationnel 2006-2009 du Programme de Développement Institutionnel (PO/PDI) a pris en charge la réalisation de la phase III dudit Projet, après la réalisation en 2004 et 2005 sur le Budget National des deux premières phases du projet .

Cette phase III prévoit l’extension du Réseau à 3 directions nationales et à 3 directions déconcentrées à raison d’une direction par an et par Ministère ou par région.

II. Vulgarisation des TIC par la Connexion des Communes du Mali

Objectif Global

Procéder au désenclavement numérique progressif des communes du Mali en vue de :
-  
renforcer le processus de décentralisation ;

-  assurer la promotion des initiatives locales de développement;

- élaborer et mettre en œuvre un plan d’appropriation des TIC par le plus grand nombre de Maliens (Accès populaire) ;

-  développer des contenus (état civil, carte d’identité numérique, gestion du patrimoine foncier, etc).


III. Education et Renforcement des Capacités (Projet de Connexion à Internet des Etablissements Scolaires du Mali -CYBER-EDU)

Objectif Global

-  Œuvrer à l’émergence d’une pédagogie numérique ;

-  Assurer et généraliser l’enseignement à distance.


PERSPECTIVES

Certes des résultats ont été atteints mais les résultats attendus pour la période attendue  ne sont pas à la hauteur des attentes.

De nos jours plusieurs projets sont restés à l’état expérimental ou ils sont inachevés , ne bénéficiant pas de suivi, mettant en danger leur pérennisation.

Des reformes s’imposent au niveau des structures habilitées à mener ces politiques des TIC au MALI en vue de devélopper une synergie entre les différents acteurs impliqués.

 

Repost 0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 11:52

CHEF DU CENTRE NATIONAL DES RESSOURCES TIC  A L’AGENCE DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (AGETIC) (de sa création en 2005 à 2007).

Ce centre est chargé de

   -  Harmonisation et suivi de l’ensemble des initiatives des Projets TIC des Partenaires au Mali

   - Mise à jour de la base des données TIC au Mali,

  - Formation des bénéficiaires, des gestionnaires et des techniciens,

  - Réalisation des infrastructures TIC et la maintenance des équipements,

  - Construction et mise à jour d’une base de données des différents projets et sites potentiels.

  - Formateur en Réseaux et Internet des cadres de l’administration dans le programme

      de formation des cadres de l’administration aux TIC par l’AGETIC.

 

En ma qualité de chef de ce centre j’ai participé en tant que Représentant de l’AGETIC  aux projets suivants :

 

Programme d’Appui à la Reforma Administrative et à la Décentralisation (PARAD) piloté par le Commissariat au Développement Institutionnel (CDI).

Ce programme est chargé de la mise en œuvre de la politique de modernisation de l’administration et de la déconcentration et de la décentralisation des services publics avec le suivi des indicateurs d’évaluation en partenariat avec l’Union Européenne (UE).

Le suivi et la mise en œuvre du PARAD ont assurés par :

A. Le dispositif Institutionnel ;

B. les mécanismes et les instruments.

A. Dispositif Institutionnel :

Ce dispositif s’articule en :

Maîtrises conventionnelles

Ainsi dénommées par ce qu’elles sont identifiées par la Convention de financement.

- Maître d’ouvrage : l’ordonnateur National (CONFED auprès du Ministère des Affaires Etrangères) ;

- Maître d’ouvrage : le MFPRERI (pour le PDI) le MATCL (pour l’appui à la décentralisation).

Agents de mise en œuvre :

- Agents d’exécution principaux, au titre desquels sont inscrits dans le budget de l’Etat les crédits PARAD : le MFPRERI (CDI, DNFPP), le MATCL (DNI, DCNT, ANICT), l’AGETIC ;

Agents d’exécution secondaires : tous ministères en exécution directe et/ou par l’intermédiaire des points focaux ;

Agents d’exécution budgétaire et financière : la DGB.

 

Organes de pilotage, de coordination et de suivi

Les organes spécifiques en charge de ces missions sont :

1. Dispositif PARAD :

- le Comité de Pilotage (Présidence alternée CDI, DNCT. Membres : CDI, DNCT, ANICT, AMM, ACCRM, HCC, MEF, CSLP, Ministères sectoriels concernés, DCE).

- La revue annuelle.

2. Dispositif PDI :

- Commissariat au Développement Institutionnel (CDI) ;

- Comité de Suivi de la Réforme de l’Etat (CSRE) ;

- Commission de Coordination du Programme de Développement Institutionnel (CCPDI) ;

- Points focaux.

3. Le dispositif décentralisation

Il comprend :

- la Direction nationales des Collectivités Territoriales (DNCT) ;

- le Comité National d’Orientation des appuis techniques aux collectivités territoriales (CNO) ;

- la Cellule de Coordination Nationale des appuis techniques aux collectivités territoriales (CCN) ;

- l’Agence Nationale d’investissement des Collectivités Territoriales (ANICT).

4. le Panel des bailleurs de fonds

Mécanismes et instruments :

De la responsabilité des maîtres d’œuvre délégués

Il s’agit d’élaborer, tenir et actualiser régulièrement les documents et outils suivants :

Documents et outils de prévision (conventionnels, tableaux de bords divers) ;

Documents et outils de suivi et de rapportage (Rapports trimestriels, semestriels et annuels, documents de suivi des indicateurs).

 

PROJET CYBER EDU

L’objectif de ce projet est d’établir des Cyber Espaces dans 10 groupes scolaires et 3 instituts de formation des Maîtres dans les régions de Sikasso, Mopti et du District de Bamako (réseaux locaux de 15 à 30 postes de travail) ; d’assurer une formation initiale de formateurs en informatique (standards ouverts, logiciels libres) et en pédagogie numérique dans quelques domaines tests (Curriculum, le Pédagogie Convergente)

 

PROJET INTRANET DE L’ADMINISTRATION (Intranet Admin)

Ce projet vise à mettre en œuvre progressivement tous les départements Ministériels et services et leurs démembrements dans les régions en développant des contenus et des applications sectorielles.

Il a pour objectif d’utiliser les TIC pour moderniser l’administration malienne en vue d’assurer la transparence, la circulation efficiente de l’information au sein de l’administration et l’égalité d’accès aux informations publiques à tous les citoyens.

 

PROJET CONNEXION DES COMMUNES :(IntraCom)

la connexion à Internet dans un futur proche des 701 communes du Mali (devenues 703 entre temps). Procéder au désenclavement numérique progressif des communes du Mali par l’utilisation des TIC pour la promotion des initiatives locales de développement et l’élaboration ainsi que la mise en œuvre d’un plan d’appropriation des TIC par le plus grand nombre de Maliens (Accès populaire).

 

 CMC UNESCO

Projet de passage à grande échelle des Centres Multimédias Communautaires

Le plan d’opération de passage à grande échelle des CMC signé le 8 novembre 2004 entre le Gouvernement du Mali et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture ; et de l’accord de gestion passé entre le Gouvernement suisse et l’UNESCO.  Ce projet prévoit l’a mise en place de 20 CMC au Mali

 

PROJET INTERNET A L’ECOLE

Ce projet vise à donner accès à l’Internet aux élèves des Villes de Tombouctou (Lycée Mahamane Alassane HAIDARA), de Mopti (Groupe Scolaire Robert CISSE),  de Sévaré (Lycée de Sévaré) et de Sikasso (Lycée DeMonclos), République du Mali, à travers la mise à disposition d’une infrastructure de niveau international, avec le support d’enseignants maliens formés dans le domaine des nouvelles technologies de l’information (dénommée ci-après « le Projet »). Le Projet servira pour le développement d’une stratégie globale dans le domaine des NTIC pour les pays en développement.

 

SEMINAIRES

Programme d’appui aux sources de Croissance PASC (Juillet 2006) ;

Académie des Langues Africaines (ACALAN) : Valorisation des Langues Nationale (Bamako Juin 2006).

 

 

NOVATECH (Bamako du 7 au 9 novembre 2007)

la Conférence sur l’investissement dans les Technologies de l’Information et de la Communication en Afrique de l’Ouest et du Centre sur l’investissement dans les TIC, NOVATEH 2006, à savoir :

PROEINVEST : Programme de Groupe des Etats ACP et de la Commission Européenne pour la promotion des investissements et le transfert de technologie dans les entreprises des pays ACP ;

CDE : le Centre pour le Développement de l’Entreprise, Institution du groupe des Etats ACP et l’Union Européenne dans le cadre des accords de Cotonou ;

BEI : Banque Européenne d’Investissement, Institution Financière de l’Union Européenne ;

CDEAO : la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ;

CEMAC : la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale ;

UEMOA : l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine ;

CEEAC : la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale.

 

 

Repost 0